t2g - l'art comme Expérience

 
Fabrizio Cruciani, historien, dans son livre « Lo spazio del teatro » (l’espace du théatre), parle de certains théâtres comme des ‘entrepôts du nouveau’.
Il consacre ce chapitre au théâtre grec et romain, le théâtre d’Orient et les théâtres des places publiques et de rue.
Il en analyse les différences stylistiques, de la conception architecturale à la façon de concevoir la dramaturgie, l’interaction entre le public et l’acteur, le potentiel qui peut s’engendrer dans chacune de ces formes.
Pour Cruciani il s’agit de regarder la vie, l’activité de ces lieux ou de ces théâtres pour en ressortir avec une nouvelle vitalité créative.
Leur altérité leur a permis de devenir des ‘entrepôts du nouveau’, des lieux où se trouvent différents langages, formes à étudier, à expérimenter pour s’en inspirer et pouvoir repenser nos théâtres et nos formes de représentation.
Le T2G joue avec ces défis.
Des défis géographiques, culturels mais aussi identitaires. Loin de la centralisation spectaculaire parisienne, ce théâtre, cette hétérotopie, transforme l’espace théâtral en lieu d’expression sociale et artistique.
Né sur un terrain marécageux le T2G se définit comme un théâtre « ouvert sur la ville, au-delà du ‘théâtre citoyen’… Les actions culturelles et artistiques ont pour vocation de – faire se rencontrer ceux qui ne devaient pas se rencontrer -. »
 
Nous l’avions déjà compris lorsque nous avions assisté à la rencontre pour la présentation de la saison 2013-2014.
Le T2G a été un des rares théâtres à parler directement, ouvertement de ‘la crise’ et de ses problématiques -la nouvelle saison s’appelle ‘Une intuition esthétique du temps-  sans vouloir en faire à tout prix un drapeau, un slogan politique, mais plutôt avec l’intention d’analyser et de rapprocher les sentiments auxquels public, acteurs et metteurs en scène sont appelés à se confronter chaque jour.
 
Il ne s’agit plus de regarder vers des grands modèles, de recopier certains styles ou de forcer une structure à devenir une machine à spectacle : le cas du T2G témoigne du fait qu’un théâtre peut garder son style et ses rêves en restant un lieu de travail, une maison pour les artistes et lieu de spectacle, entrepôt du nouveau, où il est possible de laisser une trace – même son propre silence – pour observer ensemble le monde dressant les ruines du futur.
 
 
 
Pour suivre la programmation du T2G :
 
 
 Nous serons présents le 7 novembre pour le travail de Philippe Quesne
 
‘Vivarium Studio’
 
[7 - 17 novembre 2013]
 
Swamp Club
 
 
 
 
 Conception, mise en scène et scénographie Philippe Quesne
 
Avec Isabelle Angotti, Snæbjörn Brynjarsson, Yvan Clédat, Cyril Gomez-Mathieu, Ola Maciejewska, Émilien Tessier, Gaëtan Vourcʼh et un quatuor à cordes en alternance Laurence Martinaud-Vialle, Fabien Roussel, Clément Biehler, Michel Pozmanter/Raphaël Aubry, Benjamin Aubry, David Chivers, Tami Troman
 
Collaborations artistiques et techniques Yvan Clédat, Cyril Gomez-Mathieu
Assistante à la mise en scène Marie Urban
Photographies Martin Argyroglo
Dessin Ludovic Debeurme
Costumes spécifiques Corine Petitpierre
Régie générale Marc Chevillon
Régisseur son et lumière Thomas Laigle
Construction Nicolas Amar, Timothy Larcher, Nicolas Loridan, Fabrice Parizy
Stagiaires Céline Champinot, Léo Gobin
Production-administration Dominique Bouchot, Sandra Orain
Production : Vivarium Studio
Coproduction : Wiener Festwochen (Autriche), Théâtre de Gennevilliers – centre dramatique national de création contemporaine (France), Festival dʼAutomne à Paris (France), Foreign Affairs – Berliner Festspiele (Allemagne), Festival dʼAvignon (France), La Ménagerie de Verre (France), Le Forum / Scène conventionnée de Blanc-Mesnil (France), Kaaitheater (Belgique), La Filature Scène nationale de Mulhouse (France), Internationales Sommerfestival – Hambourg (Allemagne), Festival Theaterformen Hanovre / Braunschweig (Allemagne), La Bâtie – Festival de Genève (Suisse).
Coréalisation Théâtre de Gennevilliers centre dramatique national
de création contemporaine, Festival d’Automne à Paris
 
Avec le soutien du Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc Roussillon (France) et de EMPAC – Rensselaer Polytechnic Institute, and the Jaffe Fund for Experimental Media and the Performing Arts (Etats-Unis). Une action financée par la Région Île-de-France. La compagnie est conventionnée par la DRAC Île-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication, et par le Conseil Régional Île-de-France au titre de la Permanence artistique et culturelle.
 
Info :
Plein tarif : 24€
Seniors, résidents du 92, éducation nationale : 15€
Moins de 30 ans, étudiants, intermittents, demandeurs d’emploi, adhérents à la Maison des artistes : 12€
Résidents de Gennevilliers, Asnières et Clichy : 9€
Groupes scolaires : 9€
Bénéficiaires du RSA 6€
Moins de 12 ans 6€
 
T2G – l’art comme expérience
 
Théâtre de Gennevilliers,
Centre Dramatique National de Création Contemporaine
41 avenue des Grésillons – 92230 Gennevilliers
Standard 01 41 32 26 10 – du lundi au vendredi de 10h à 18h
Fax 01 40 86 17 44
 
Metro ligne 13 Gabriel Péri
Bus Ligne 54, direction Gabriel Péri, arrêt Place Voltaire
 
Suivez nous sur Twitter !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Remplace les balises [VIDEO::http://www.youtube.com/watch?v=someVideoID::aVideoStyle] par des vidéos intégrées.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
16 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.